Daniele Ratto du TPV à la Vuelta

Créé en 1967 pour offrir une possibilité de courir aux juniors des clubs romands et suisses et favoriser leur éclosion, le Tour du Pays de Vaud est devenu au fil des années aussi une véritable épreuve de référence sur le plan international. Beaucoup de ceux qui l’ont gagné (Baronchelli, Demierre, Dill-Bundi, Grezet, Elmiger, Bertogliati, Cancellara notamment) ou qui y ont participé (Bartoli, Cippolini, Pascal Richard, Kreuziger, Phinney) se sont ensuite illustrés chez les professionnels. Le dernier en date est l’Italien Daniele Ratto, lauréat de l’édition 2006 et vainqueur, à 23 ans,dans des conditions épouvantables (pluie, froid, température de 5 degrés !) de la grande étape de montagne de la Vuelta, en Andorre (Bagà-col de la Gallina, 157 km).

Rato a distancé successivement ses compagnons d’échappée, le Français Chainel et l’Australien Graeme sur les pente du col d’Envalira (2'410 m), puis l’Espagnol Luis-Leon Sanchez (chute dans la descente) et enfin le Belge Philippe Gilbert dans le col d’Ordino avant de terminer en solitaire avec près de quatre minute d’avance sur les leaders, Nibali et Horner. Un exploit qui offre au jeune professionnel de Cannondale sa deuxième victoire après le GP de Larciano en 2010.

Un exemple parmi d’autres de l’utilité et de l’importance de ces épreuves formatrices qui sont un tremplin pour les carrières et vitales pour la relève du sport cycliste, lequel est confronté aujourd’hui à d’innombrables problèmes d’organisation. A ce titre, le comité du TPV est fier d’œuvrer bénévolement pour les juniors (17/18 ans) et leur offrir ainsi la possibilité de révéler leurs qualités et de les exprimer dans une course par étapes de quatre jours.

En 2006, alors âgé de 17 ans, Daniele Ratto avait remporté le TPV en dominant l’étape de montagne Ecublens-Morgins et en gagnant encore le dernier jour entre Vufflens-la-Ville et Grandson. Au classement final, il s’était imposé devant l’Américain Tejay van Garderen (5ème du Tour de France 2012) et le Lituanien Ramunas Navardauskas, vainqueur notamment de l’étape de Prilly du Tour de Romandie 2013 et d’une étape du Tour d’Italie à Longarone.Une belle carte de visite pour un coureur racé et talentueux dont on reparlera sûrement ces prochaines saisons.