Le Tour du Pays de Vaud à l’honneur

A l’heure des transferts et de la réorganisation des équipes, deux ex-vainqueurs du Tour du Pays de Vaud sont annoncés comme stagiaires pour la fin de saison 2016 dans deux des plus importantes formations du cyclisme professionnel. Il s’agit des deux Américains Taylor Eisenhart, lauréat de l’édition 2012, qui entre chez BMC avec le Zurichois Fabian Lienhard, et Adrien Costa, qui s’était imposé en 2014 et 2015 et qui vient d’être recruté par Etixx-Quick Step. Une très belle et très encourageante mise en valeur de l’épreuve vaudoise considérée à juste titre comme rampe de lancement pour les espoirs du sport cycliste.
En effet, la liste est longue depuis 1967 de ceux qui ont gagné le TPV avant de réussir une brillante carrière chez les professionnels. De Gianbattista Baronchelli (1971) à Fabian Cancellara (1999) en passant par les Suisses Demierre (1974), Dill-Bundi (1975), Grezet (1976), Seiz (1977), Brüggmann (1978), Schönenberger (1979), Elmiger (1995), Rast (1998) et Schär (2004). Du côté des étrangers, on retiendra surtout l’Italien Moreno Moser (2008), les Américains Nathan Brown (2009) et Lawson Craddock (2ème en 2010), tous trois actuellement pros chez Cannondale, le Russe Kozontchouk (2002/Katusha), l’Anglais Stannard (2005/Sky) et les Danois Juul-Jensen (2007/Orica Greenedge) et Lars Norman Hansen (2010).
Bon nombre de ceux qui ont écrit l’histoire du TPV ou sont montés sur le podium sont également à citer, comme le Hollandais Lars Boom, les Suisses Michael Albasini, Silvan Dillier, Stefan Küng, Tom Bohli, le Lituanien Navardauskas, le Tchèque Vakoc, le Polonais Kwiatowski, le Britannique Luke Rowe ainsi que le Valaisan Jonathan Fumeaux, sacré champion de Suisse sur route à Martigny en juin dernier avec le maillot IAM Cycling sur les épaules ! Entre autres.
En 2012, Taylor Eisenhart avait enlevé en solitaire l’étape de montagne de Leysin, dans un style qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain Andy Hamsten (Tour de Suisse 1986-87, Giro 1988, Tour de Romandie 1992). Quant à Adrien Costa, né aux Etats Unis de parents français, il est le grand dominateur des éditions 2014 et 2015 avec, à chaque fois, un succès en montagne (Romanel-Les Diablerets et Veytaux-Champéry) et contre la montre (Vers l’Eglise-Les Diablerets et Champéry). Cette saison, passé dans la catégorie Espoirs, il a gagné le Tour de Bretagne devnt les professionnels et a terminé deux fois parmi les dix premiers du Triptyque Monts et Châteaux et du Tour Rhône-Alpes-Isère. De quoi en faire un sujet intéressant pour les responsables d’équipes pros mais le plus dur est à venir…
Bertrand Duboux, 29.7.2016